1/8

Global Positioning Sensitivity

 

Exposition individuelle, Espace GPS (Ganioz Project Space), Le Manoir de Martigny

commissaire d'exposition : Anne Jean Richard Largey ; Lumières : Guillaume Rossier

photographies © Sabine Zaalene

 

Dans le titre de l'exposition Global Positioning Sensitivity, sensitivity remplace system. L'exposition se déploie dans deux espaces contigus.

Dans la première pièce :

_ des photographies : éclairée, la photographie «Le commencement» s’impose comme une carapace-vaisseau-masque. Elle crée un espace proche de la caverne, du tunnel. L’image est inversée. Sur le mur attenant, dans l’ombre, se distinguent tour à tour d’autres images : une statue hermaphrodite antique, une tombe celtique avec un corps féminin, ses parures et ma main tendue portant le même bracelet, une robe échouée sur la plage.
_ Dans le coin opposé, le poêle ancien ressemble à une excroissance de tortue, tandis que trois petites carapaces tortues bordent la fenêtre de la salle encadrée par un néon.

Dans le prolongement donnant sur la 2e pièce :
_ un micro-parleur est éclairé de façon à suggérer la scène. Sa fonction est inversée, passant de récepteur à émetteur. Pour entendre les paroles chuchotées, le visiteur doit s’approcher du micro. De fait il entre en lumière et anime son ombre. Sa position d’auditeur évoque la prise de parole. Le texte parle de transmission.
Par l’arcade séparant les deux espaces, micro et carapace sont reliés.

Dans la deuxième pièce, sur le côté :
_ Au bout du petit matin, cassette vidéo (ready made) et un texte projeté (vidéo)

​​

INFOS +

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

réal SZ